Le rétrécissement aortique et ses traitements chirurgicaux

Le rétrécissement aortique est la maladie la plus fréquente traitée par la chirurgie des valves cardiaques.

Présentation et origine du rétrécissement aortique

retrecissement-aortiqueLe rétrécissement aortique est dû au vieillissement naturel de cette valve qui se calcifie et donc se rétrécit au fil des années. Ce rétrécissement crée un obstacle à l’éjection du sang depuis le ventricule gauche vers l’aorte.

Cette pathologie concerne donc le plus souvent des sujets âgés et souvent au-delà de 80 ans. Parfois ce rétrécissement survient chez des sujets plus jeunes qui étaient porteur, souvent sans le savoir, d’une malformation de leur valve (« bicuspidie aortique »). Cette malformation est retrouvée chez 1 à 2 % de la population.

Le rétrécissement aortique est le plus souvent dû à une calcification progressive des valvules liées au vieillissement. On ne connaît pas précisément l’origine de ces calcifications, mais on sait que le tabagisme, l’hypercholestérolémie et le surpoids sont des facteurs de risque. Plus rarement il est d’origine congénitale ou séquelle d’une infection de la valve.

Les symptômes du rétrécissement aortique

L’apparition des symptômes représente un tournant dans l’évolution de cette maladie.
Ils sont de 3 types :

  • Essoufflement
  • Douleur thoracique
  • Malaise syncope

Ces symptômes sont un signe d’alerte sérieux puisqu’en fonction de leur sévérité l’évolution naturelle de cette maladie est évaluée de 5 ans à 6 mois d’espérance de vie avec un risque non négligeable de « mort subite ».

Les traitements du rétrécissement aortique

Le traitement principal est chirurgical. Cependant, le traitement chirurgical n’est pas toujours indiqué, on procède alors à une surveillance régulière au stéthoscope et à l’échographie cardiaque de la valve aortique. Cette surveillance peut s’accompagner d’un traitement pour la tension si vous avez de l’hypertension. Votre médecin pourra également vous conseiller d’arrêter de fumer, de pratiquer une activité physique régulière et manger moins de sel.

Le remplacement valvulaire aortique percutané  (TAVI) est une alternative au traitement chirurgical classique. Cette nouvelle technique est utilisée pour des patients présentant un risque chirurgical élevé. En savoir plus sur le TAVI

Enfin il est important de savoir que cette maladie comporte un risque d’infection de la valve qui peut être très grave. Pour diminuer ce risque, il vous est conseillé de respecter une bonne hygiène bucco-dentaire.

Lorsque le rétrécissement aortique est très avancé (« rétrécissement aortique serré »), soit sur des critères cliniques (apparition de symptômes), soit sur des critères échographiques, il doit faire l’objet d’un remplacement de valve par une prothèse.