actu-reparation-mitrale

Réparation mitrale percutanée

Le Mitraclip : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une technique pour la prise en charge de l’insuffisance mitrale par voie percutanée.
Encore en cours d’évaluation, elle est réservée aux malades contre-indiqués en chirurgie et présentant une fuite sévère de la valve mitrale de grade supérieur à 3/4.
Le groupement des chirurgiens cardiaques suit les évolutions technologiques et a commencé à prendre en charge cette technique de pointe.

Le principe de la réparation mitrale percutanée

La chirurgie reste le traitement de référence pour le traitement de l’insuffisance mitrale sévère.
La réparation mitrale percutanée n’est pas un traitement alternatif à la plastie mitrale, c’est une technique réservée aux patients inopérables, ses résultats publiés étant très inférieurs à la réparation mitrale chirurgicale par vois mini-invasive.

La technique

Pour remédier à la perte d’étanchéité de la valve mitrale, cette intervention consiste à poser un clip qui réunit les feuillets de la valve mitrale afin de corriger le défaut de fermeture et de réduire le reflux de sang du ventricule gauche vers l’oreillette gauche. Ce dispositif est posé par voie percutanée mitrale et remplace la suture qui est réalisée par voie chirurgicale.
Le système comprend un bras orientable et un cathéter de pose incluant un dilatateur. Le clip est composé d’alliage de cobalt-chrome et de toile polyester. Il mesure 15 mm de long.
Le geste de réparation mitrale percutanée est réalisé sous anesthésie générale dans une salle hybride qui associe le matériel de cardiologie interventionnelle (imagerie angiographique de haute performance) et l’équipement d’un bloc opératoire de chirurgie cardiaque, et qui permet de réaliser des échocardiographies transoesophagiennes.
La collaboration d’une équipe pluridisciplinaire est cruciale dans cette intervention qui associe :

  • un anesthésiste (la pose s’effectue sous anesthésie générale)
  • un cardiologue interventionnel
  • un chirurgien cardiaque
  • un échographiste (son rôle est essentiel car c’est lui qui guide le cardiologue et le chirurgien)

Déroulement de l’intervention

Un bilan pré-opératoire est effectué. Il comprend une échographie transoesophagienne qui est capitale pour effectuer les différentes mesures anatomiques préalables (taille et épaisseur des feuillets, surface valvulaire, dimension de l’oreillette gauche et du septum) et pour évaluer la faisabilité de la pose du Mitraclip ®. Cet examen peut être complété d’un scanner thoraco-abdominal.
Au moyen d’une ponction dans la veine fémorale, une gaine est introduite dans l’oreillette droite, puis dans l’oreillette gauche par ponction transeptale. Cette gaine permet d’insérer un système de mise en place du clip qui est manœuvré par le cardiologue sous contrôle échographique et par guidage fluoroscopique.
Une fois le clip en place, la fuite résiduelle est évaluée sous échographie. Il peut être repositionné jusqu’à obtenir une réduction d’au moins 50 % de la fuite.
Lorsque le résultat obtenu est satisfaisant, le clip peut être détaché du dispositif d’implantation, qui est alors retiré.

adm_462