Category : Actualités

Actualités

actu-point

Le groupement CCA confirme son ascension dans le classement 2018 du magazine « Le Point »

point-2018

Ce jeudi 23 août, lors de la publication des classements 2018 du magazine « Le Point », le groupement CCA a découvert ses nouvelles positions en chirurgie cardiaque, à la clinique du Tonkin et à la clinique de la Sauvegarde.

Des positions qui évoluent positivement dans ces deux lieux d’intervention :

  • 2ème (sur 18 cliniques) pour l’équipe des chirurgiens de la Sauvegarde ;
  • 6ème (sur 18 cliniques) pour l’équipe des chirurgiens du Tonkin.

Des performances réjouissantes pour nos chirurgiens, pour qui expertise et excellence sont les mots d’ordre.

Chaque année, à la rentrée des vacances estivales, le magazine « Le Point » publie ses différents classements annuels sur les hôpitaux et cliniques de France. Une étude exhaustive mettant au banc d’essai pas moins de 1400 établissements de santé et 73 spécialités médicales.

Le classement national de cette spécialité :

classement-chir-cardiaque-2018

 

mitrac

Le groupement CCA sélectionné par le CHU de Nantes pour étudier le MitraClip®

Le MitraClip® est une solution alternative à la chirurgie de réparation, essentiellement réservée aux patients présentant des contre-indications à une intervention chirurgicale. C’est une technique mini-invasive sans chirurgie.

Cette nouvelle technique non-chirurgicale, évitant une opération à cœur ouvert, permet de réparer efficacement une défaillance de la valve mitrale. Le MitraClip® présente aussi l’avantage de réduire considérablement le risque lié à une chirurgie lourde et est aussi beaucoup moins coûteux.

Le CHU de Nantes, l’un des pionniers en France dans la pose du Mitraclip® mène depuis Janvier 2018 une étude sur 3 ans, visant à démontrer la non-infériorité en terme d’efficacité clinique du Mitraclip® , en comparaison au traitement chirurgical conventionnel.

Pour réaliser cette étude, les chirurgiens cardiaques de la Clinique du Tonkin, la clinique de la Sauvegarde et du Centre Hospitalier Annecy Genevois ont été sollicités.

Démontrer l’efficacité du MitraClip® dans des cas de fuite mitrale sévère

« Étude multicentrique randomisée évaluant le système de réparation percutanée de la valve mitrale MITRACLIP® dans la prise en charge des insuffisances mitrales primaires chez des patients éligibles à une chirurgie mitrale à risque intermédiaire à élevé »

Le sujet d’étude (cité ci-dessus) est dédié à démontrer la fiabilité et l’efficacité de l’alternative MitraClip® par rapport à la solution chirurgicale conventionnelle, dans des cas de fuitre mitrale primitive sévère.

L’objectif de cette étude est d’étendre les possibilités d’utilisation du MitraClip® sur des patients non préposés aux interventions chirurgicales et souffrant de défaillances grave de la valve mitrale.


Une étude menée sur 3 ans, avec une durée de suivi de 2 ans, qui inclura plus de 300 patients, sélectionnés et triés selon des critères et degrés de sensibilité :

  • Fragilité pour les activités de base de la vie quotidienne (repas, hygiène corporelle, habillage, locomotion, …) ;

  • Fragilité d’organe ;

  • Risques opératoires.

27 centres participants

Pour mener à bien cette étude sur 3 ans, le CHU de Nantes s’est entouré de 27 centres participants, dont le groupement CCA à Lyon, composé des Dr. Doisy, Chavanis, Curtil, Frieh, Nlogan, Vigneron, Wautot et Gerelli.

Une étude qui devrait, pour nos chirurgiens cardiaques, étendre le champ d’application du MitraClip®, véritable avancée scientifique et révolution pour notre domaine.

En savoir plus sur le MitraClip®.

actu-trophee

Trophée de l’innovation attribué par la Fédération de l’Hospitalisation Privée !

Le 15 juin 2017, lors de la cérémonie de remise des 13ème Trophées de l’Hospitalisation Privée de la région Rhône-Alpes, l’équipe des Chirurgiens Cardiaques de la Cliniques de la Sauvegarde a remporté un trophée dans la catégorie Spécialité & Innovation Médicale.

Le Docteur Curtil accompagné de Carole Combaz, Chef de Pôle en chirurgie cardiaque-cardiologie, ont défendu avec succès le projet sur l’arrivée du 1er patient à J0 en chirurgie cardiaque.

> Accéder à la note d’information

Découvrez le film sur le patient J0

Soutien des chirurgiens cardiaques à un Dakar pour les enfants hospitalisés

Les Chirurgiens Cardiaques soutiennent Gérard Tramoni médecin anesthésiste à la Clinique du Tonkin dans sa participation au Paris Dakar pour les enfants Hospitalisés.
Gérard Tramoni associe ainsi les plus fragiles, des enfants hospitalisés, à un défi et évènement prestigieux le Paris Dakar.
Il roule pour les enfants hospitalisés et leur fait partager sa course.
Les enfants et vous tous pouvez suivre cette aventure sur :
Gérald Tramoni est un ancien médecin du Dakar.
actu-congres

Intervention du Docteur DOISY : Congrès du 28 au 29 avril

Le Docteur Vincent DOISY participe au 3ème Symposium International des Îles Baléares et au
26ème Congrès de la Réparation Valvulaire Mitrale qui a lieu du 28 au 29 avril à Palma de Majorque.
Il présentera les nouvelles technologies utilisées en Réparation Valvulaire Mitrale en Chirurgie Mini-invasive.

Cliquer ici pour plus d’informations

actu-reparation-mitrale

Réparation mitrale percutanée

Le Mitraclip : qu’est-ce que c’est ?

Il s’agit d’une technique pour la prise en charge de l’insuffisance mitrale par voie percutanée.
Encore en cours d’évaluation, elle est réservée aux malades contre-indiqués en chirurgie et présentant une fuite sévère de la valve mitrale de grade supérieur à 3/4.
Le groupement des chirurgiens cardiaques suit les évolutions technologiques et a commencé à prendre en charge cette technique de pointe.

Le principe de la réparation mitrale percutanée

La chirurgie reste le traitement de référence pour le traitement de l’insuffisance mitrale sévère.
La réparation mitrale percutanée n’est pas un traitement alternatif à la plastie mitrale, c’est une technique réservée aux patients inopérables, ses résultats publiés étant très inférieurs à la réparation mitrale chirurgicale par vois mini-invasive.

La technique

Pour remédier à la perte d’étanchéité de la valve mitrale, cette intervention consiste à poser un clip qui réunit les feuillets de la valve mitrale afin de corriger le défaut de fermeture et de réduire le reflux de sang du ventricule gauche vers l’oreillette gauche. Ce dispositif est posé par voie percutanée mitrale et remplace la suture qui est réalisée par voie chirurgicale.
Le système comprend un bras orientable et un cathéter de pose incluant un dilatateur. Le clip est composé d’alliage de cobalt-chrome et de toile polyester. Il mesure 15 mm de long.
Le geste de réparation mitrale percutanée est réalisé sous anesthésie générale dans une salle hybride qui associe le matériel de cardiologie interventionnelle (imagerie angiographique de haute performance) et l’équipement d’un bloc opératoire de chirurgie cardiaque, et qui permet de réaliser des échocardiographies transoesophagiennes.
La collaboration d’une équipe pluridisciplinaire est cruciale dans cette intervention qui associe :

  • un anesthésiste (la pose s’effectue sous anesthésie générale)
  • un cardiologue interventionnel
  • un chirurgien cardiaque
  • un échographiste (son rôle est essentiel car c’est lui qui guide le cardiologue et le chirurgien)

Déroulement de l’intervention

Un bilan pré-opératoire est effectué. Il comprend une échographie transoesophagienne qui est capitale pour effectuer les différentes mesures anatomiques préalables (taille et épaisseur des feuillets, surface valvulaire, dimension de l’oreillette gauche et du septum) et pour évaluer la faisabilité de la pose du Mitraclip ®. Cet examen peut être complété d’un scanner thoraco-abdominal.
Au moyen d’une ponction dans la veine fémorale, une gaine est introduite dans l’oreillette droite, puis dans l’oreillette gauche par ponction transeptale. Cette gaine permet d’insérer un système de mise en place du clip qui est manœuvré par le cardiologue sous contrôle échographique et par guidage fluoroscopique.
Une fois le clip en place, la fuite résiduelle est évaluée sous échographie. Il peut être repositionné jusqu’à obtenir une réduction d’au moins 50 % de la fuite.
Lorsque le résultat obtenu est satisfaisant, le clip peut être détaché du dispositif d’implantation, qui est alors retiré.