Category : Zoom sur

Risques cardio-vasculaires:les différents facteurs que l’on peut contrôler

Au-delà de l’hérédité, du sexe et de l’âge qui sont des facteurs sur lesquels il est impossible d’intervenir, il est possible d’agir sur de nombreux autres facteurs de risque cardio-vasculaire pour les repousser.

Les facteurs de risque ne s’additionnent pas, ils se potentialisent, c’est-à-dire qu’ils s’aggravent l’un dans l’autre. Ainsi, l’association de plusieurs facteurs de risque, même s’ils sont de faible intensité, peut entraîner un risque très élevé de maladie cardio-vasculaire. Par exemple, si un patient possède une tension artérielle modérée, une faible intolérance au sucre, un cholestérol moyennement élevé et est un petit fumeur, il devient beaucoup plus sujet à des risques cardio-vasculaires que quelqu’un qui aurait seulement un cholestérol très élevé isolément.

Voici les facteurs que l’on peut contrôler pour réduire les risques :

  • Le tabac : entre 30 et 70 ans, 4 décès cardio-vasculaires sur 10 sont dus au tabagisme,
  • L’hypertension artérielle, une pression artérielle trop élevée,
  • Le diabète, un excès de sucre dans le sang,
  • L’excès de cholestérol : un taux trop élevé de LDL-cholestérol dans le sang. Un taux trop bas est également un facteur de risque
  • L’obésité et le surpoids : il faut être vigilant si le tour de taille est ≥ 88cm chez la femme et ≥ à 102 cm chez l’homme,
  • La sédentarité: elle contribue à la survenue ou à l’aggravation de plusieurs facteurs de risque (hypertension artérielle, diabète, surpoids,hypercholestérolémie…)
  • L’alcool: plus de trois verres par jour chez l’homme et deux chez lafemme, augmentent le risque cardio-vasculaire.

Santé et coeur les bons gestes

Mode de vie : les bons gestes pour votre cœur

Les maladies cardiovasculaires sont la première cause de décès au monde. En France il s’agit de la deuxième cause de décès après le cancer. Parmi ces maladies, on compte :

  • Les cardiopathies coronariennes (infarctus / crise cardiaque) ;
  • Les maladies cérébrovasculaires (accidents vasculaires cérébraux) ;
  • L’hypertension Les artériopathies périphériques ;
  • Les cardiopathies rhumatismales ;
  • Les malformations cardiaques congénitales ;
  • L’insuffisance cardiaque.

Il n’existe aucun médicament ou examen pour prévenir et détecter les arrêts et crises cardiaques, le seul moyen de prendre soin de votre cœur est d’avoir une bonne hygiène de vie, et ce depuis le plus jeune âge.

Par des adaptations de votre mode de vie, vous pouvez contribuer à améliorer votre forme physique et votre bien-être. Pas besoin pour cela de tout changer du jour au lendemain. Essayez d’intégrer peu à peu de nouvelles habitudes saines à votre vie quotidienne.

Santé et coeur les bons gestes

Adapter son alimentation

Pour une alimentation saine pour votre cœur, vous pouvez vous inspirer de l’alimentation dite méditerranéenne. En effet, dans de nombreuses études, cette alimentation s’est avérée particulièrement bonne pour le cœur et la circulation. Voici les principaux éléments :

  • Manger tous les jours des légumes, fruits ou salades (riches en fibres) ;
  • Compléter le repas principal par des produits à base de céréales complètes, de légumineuses ou de pommes de terre. Les fruits à coque (noisettes, noix, ..) peuvent également y être ajoutés ;
  • Pour les produits d’origine animale, il est recommandé de privilégier la volaille, ou de la substituer par du poisson, des produits laitiers maigres ou des œufs.
  • Enfin, pour cuisiner, il est préférable d’utiliser de l’huile d’olive ou de colza, et de réduire au maximum l’ajout de sel (peut être compensé par des épices, herbes aromatiques, …

Pratiquer une activité physique contrôlée

L’activité physique est bénéfique pour les cœurs affaiblis. L’effort qu’implique une activité physique régulière permet au corps d’être mieux approvisionné en oxygène et renforce les muscles. Dans l’ensemble, vous vous sentirez plus performant et votre qualité de vie s’améliorera.

Pour pratiquer cette activité physique sans risque, il est important de consulter votre médecin, qui après examen, vous recommandera la plus adaptée à votre état de santé.

En général, les activités qui conviennent sont celles qui ne demandent qu’une force et des efforts modérés et se pratiquent dans la durée, par exemple: promenades, randonnées, vélo, danse, gymnastique douce, …

Il est impératif d’interrompre votre entraînement si des difficultés respiratoires surviennent, accompagnées de douleurs dans la poitrine ou autres symptômes de ce type. Le plus raisonnable et alors de consulter votre médecin avant d’envisager de reprendre.

Réduire/arrêter l’alcool et la cigarette

Que vous souffriez d’une maladie cardiaque ou non, il est important de continuer à vous permettre des plaisir, mais également avoir conscience que certains d’entre eux sont très mauvais pour votre cœur et d’autres organes.

Si vous fumez, vous ne pouvez rien faire de mieux pour votre cœur et pour votre santé que d’arrêter immédiatement. En effet, la fumée porte atteinte aux vaisseaux sanguins et réduit l’oxygénation du sang. Si, comme nombre de fumeuses et fumeurs, vous n’arrivez pas à arrêter tout-e seul-e, n’hésitez pas à faire appel à une aide professionnelle.

Trop d’alcool fatigue encore plus le cœur et porte atteinte à d’autres organes. Par conséquent, la consommation d’alcool se doit d’être très modérée.

Coagucheck : le groupement CCA dispense vos formations

De base, les examens de coagulation sanguine nécessitent le prélèvement d’un tube de sang après avoir mis en place un garrot. Pour la mesure du temps de saignement, une petite coupure très superficielle est réalisée généralement au niveau du lobe de l’oreille ou de l’avant-bras. En moyenne, les résultats sont disponibles dans les 24 heures qui suivent le prélèvement.

Le CoaguCheck INRange, un appareil d’analyse rapide et facile

Depuis peu, pour analyser la coagulation sanguine, un nouvel appareil est arrivé sur le marché : le CoacguCheck INRange.

Ce nouvel appareil d’analyse de la coagulation permet une estimation rapide et simple du délai de prothrombines par le patient lui-même. Le test s’effectue avec du sang capillaire frais.

Le système CoaguChek donne un résultat de INR précis à partir d’une simple goutte de sang prélevée sur le bout du doigt, et ce, en une minute seulement.

En une minute, on peut obtenir :

  • Les résultats de TP/INR ;
  • Un contrôle de la qualité intégré vérifiant automatiquement chaque bandelette ;
  • Une qualité et précision équivalant à celles du laboratoire.

Une thérapie efficace et simplifiée pour les patients

La plupart des patients préfèrent une petite piqûre au bout du doigt pour le test CoaguChek qu’une prise de sang intraveineuse pour une analyse en laboratoire.

Par ailleurs, les études montrent que les patients qui pratiquent l’autosurveillance sont plus enclins à être satisfaits de leur thérapie.

Selon les données cliniques, les patients qui effectuent fréquemment des tests ont un meilleur temps dans l’intervalle thérapeutique et subissent moins souvent d’épisodes mettant leur vie en danger.

Contactez-nous pour en savoir plus

insuffisance cardiaque

Insuffisance cardiaque : comment l’identifier ?

L’insuffisance cardiaque correspond à une incapacité du cœur à pomper suffisamment de sang pour répondre aux besoins de l’organisme. C’est un problème de santé grave qui se traduit, entre autres, par un essoufflement et une fatigue disproportionnés par rapport à l’effort produit. Sa fréquence augmente avec l’âge.

L’insuffisance cardiaque est caractérisée par une lourde mortalité (50% à 5 ans à partir de l’apparition des premiers symptômes). Pas moins d’1,5 milion de Français sont touchés par cette pathologie, et 70 000 en meurt tous les ans, soit 1 décès toutes les 7 minutes.

Seulement, on constate que les français ne savent pas ou peu identifier les symptômes liés à l’apparition de cette insuffisance cardiaque. En effet, selon une étude, sur 5000 individus, 72 % n’identifient que la douleur à la poitrine comme signe d’insuffisance cardiaque. Une situation problématique, puisque plus tôt elle est détectée, plus tôt on peut commencer son traitement.

Les symptômes les plus fréquents :

  • la fatigue constante ;
  • l’essoufflement au moindre effort ;
  • une respiration courte et sifflante et de la toux;
  • les palpitations cardiaques, voire des douleurs dans la poitrine ;
  • la soif (le corps cherchant à augmenter le volume sanguin) ;
  • une diminution de l’appétit ;
  • le besoin d’uriner fréquemment durant la nuit ;
  • un gain de poids (par rétention d’eau).

Si ces symptômes peuvent-être liés à d’autres pathologies, c’est surtout leur accumulation qui doit alerter l’individu et nécessiter un diagnostic au plus vite.

Attention : chez les personnes âgées, les symptômes de l’insuffisance cardiaque peuvent être particuliers. Au-delà de la fatigue, on identifie des troubles du comportement, de la confusion, de la désorientation, des mains et des pieds froids, des chutes, voire une prise de poids rapide. Ces symptômes sont peu évocateurs d’un problème cardiaque, ce qui peut retarder le diagnostic d’insuffisance cardiaque.

Soutien des chirurgiens cardiaques au Dakar 2018 pour les enfants hospitalisés

Les Chirurgiens Cardiaques soutiennent Gérard TRAMONI médecin anesthésiste à la Clinique du Tonkin dans sa participation au Paris Dakar 2018 pour les enfants Hospitalisés.
Gérard TRAMONI associe ainsi les plus fragiles, des enfants hospitalisés, à un défi et évènement prestigieux le Paris Dakar.
Il roule pour les enfants hospitalisés et leur fait partager sa course.
Les enfants et vous tous pouvez suivre cette aventure sur :
Gérald TRAMONI est un ancien médecin du Dakar.

Classé 4ème en Chirurgie Cardiaque – Classement Le Point, Août 2017

Les chirurgiens cardiaques intervenant à la Clinique de la Sauvegarde sont classés en 4ème position en chirurgie cardiaque dans le classement du Point d’août 2017.

Cette belle performance s’accompagne de la 8ème place pour l’équipe des chirurgiens cardiaques intervenant à la Clinique du Tonkin.

Le classement repose sur 19 cliniques.

Classé 1er en Chirurgie des Valves et Pontage – Classement Hors-série Santé Mag2 Lyon Mars 2017

Les Chirurgiens Cardiaques intervenant notamment à la Clinique du Tonkin et à la Clinique de la Sauvegarde sont classés 1er pour certaines interventions dans le 1er hors série Santé publié par Mag2 Lyon en mars 2017, le guide annuel de la région Auvergne, Rhône-Alpes.

L’équipe des Chirurgiens Cardiaques Associés intervenant à la Clinique du Tonkin réalise une belle performance en se classant à la 1ème position de ce  classement pour la Chirurgie des Valves du Coeur et pour la Chirurgie des Valves par Endoscopie. C’est la technique du TAVI.

L’équipe des chirurgiens cardiaques exerçant à la Clinique de la Sauvegarde  est elle aussi très bien placée puisqu’elle occupe la 1ère place pour les pontages suivi par la Clinique du Tonkin.

Classé 3ème en Chirurgie Cardiaque – Classement Le Point Août 2016

L’équipe des Chirurgiens Cardiaques Associés intervenant à la Clinique de la Sauvegarde réalise une belle performance en se classant à la 3ème position du classement dédié à la spécialité de la chirurgie cardiaque. Ce classement a été publié dans le magazine Le Point d’août 2016.

L’équipe des chirurgiens cardiaques exerçant à la Clinique du Tonkin est elle aussi très bien placée puisqu’elle atteint la 5ème position.

Excellents résultats dans Mag2 Lyon Juillet-Août 2016

L’équipe des Chirurgiens Cardiaques Associés Lyon-Annecy obtient d’excellents résultats dans le classement des établissement lyonnais en chirurgie, réalisé par Mag2 Lyon dans son numéro de juillet-août 2016.

Clinique du Tonkin

1er en Remplacements Valvulaires devant Cardio, Sauvegarde et Infirmerie Protestante.
Les valves du cœur peuvent se rétrécir ou ne plus être hermétiques donc fuir. Ce qui nécessite une intervention car le risque est vital.

Clinique du Tonkin

1er en Remplacements Valvulaires par endoscopie devant Hôp Cardio, Sauvegarde et Infirmerie Protestante.
Les chirurgiens cardiaques peuvent réaliser cette intervention sur les valves par voie endoscopique. C’est la technique TAVI. Environ 400 Lyonnais ont bénéficié de cette technologie en 2015.

Clinique de la Sauvegarde

1er en Pontages devant Tonkin, Hôp Cardio et Infirmerie Protestante .
Cette intervention qui a concerné plus d’un millier de Lyonnais en 2015 vise à améliorer l’apport de sang dans le cœur, fragilisé par l’accumulation de plaques à l’intérieur des artères.

 

Ce classement est réalisé à partir des données du PMSI, Programme de Médicalisation des Systèmes d’Information de 2015.

Les critères retenus sont: l’activité, la notoriété, l’ambulatoire, la durée moyenne de séjour, le taux de gravité, le statut