happy young beautiful woman holding a broken cigarette,quit smok

Novembre, un mois pour arrêter de fumer

A l’occasion du #moissanstabac, initiative annuelle du Ministère de la santé, il est important pour nous, chirurgiens cardiaques, de vous informer sur les méfaits de la cigarette sur votre cœur et votre santé en général.

Le #moissanstabac est un défi collectif qui propose à tous les fumeurs d’arrêter pendant un mois avec le soutien de leurs proches. Pendant 30 jours, de nombreux contenus originaux sont diffusés pour sensibiliser et aider les fumeurs dans leurs démarches progressives d’arrêt du tabac. Plus encore, des ateliers de coaching en ligne sont mis en place.

La cigarette, un danger trop sous estimé

Une seule cigarette par jour représente déjà un danger imminent pour le cœur. Avec le tabac, le cœur et tout le système cardiovasculaire souffre. Il n’y a pas un certain seuil à atteindre pour se mettre en danger, la cigarette agit négativement même à faible dose.

Dans son étude complète, la Fédération française de Cardiologie explique qu’à court terme, le tabac «favorise la survenue de spasmes des artères (rétrécissement brutal), la formation de caillots et l’apparition de troubles du rythme cardiaque ».

A plus long terme, le tabac abîme progressivement les artères, et de façon d’autant plus rapide et importante si d’autres facteurs de risque sont présents, comme un excès de cholestérol, une hypertension artérielle ou bien un diabète.

Et la cigarette éléctronique ?

Attention, des chercheurs de l’Université de Californie San Francisco et de l’Université George-Washington ont démontré récemment que le vapotage quotidien doublerait le risque de crise cardiaque chez les fumeurs.

Un point d’alerte important, qu’on peut également coupler avec le fait que parmi les fumeurs de cigarette éléctronique, beaucoup continuent à fumer des cigarettes classiques. Les risques de ces deux pratiques augmente encore la probabilité de crise cardiaque.

Vous souhaitez arrêter de fumer ? Trouvez les renseignements nécessaires sur la page dédiée du Ministère de la Santé

adm_462